Aujourd'hui, Jeudi 17 Aout 2017
Accueil Infos Régions DR ABIDJAN Actualités Abidjan
DR ABIDJAN [Actualités]
Bingerville, saisie de bois frauduleux

Lt et ses agents 2Les agents de la Police Forestière ont procédé au démantèlement d'un réseau de trafiquants de bois frauduleux, le lundi 28 juillet 2014 dans la périphérie de Bingerville. C'est une cargaison de près de 816 planches qui a été saisie.

C'est un détachement dirigé par le Lieutenant KOUAKOU Kouadio Joachim, sous ordre de la Directrice de la Police Forestière et du Contentieux DPFC, le Commandant DALLI Konan Pélagie qui a procédé à cette saisie. Cette incursioninspirée par un appel anonyme les a menés à Adjin village à 7 Km de Bingerville. C'est dans une société de pisciculture moderne en arrêt de travail qu'étaient stockés les bois saisis. Ce sont au total 816 planches composées essentiellement de Baya, une espèce de bois que l'on trouve généralement autour des flancs d'eau et dans les mangroves.
En effet, ce trafique frauduleux s'effectue entre Alépé et Bassam. Les bois sciés sontembarqué dans unepirogue à moteurpuis déversés de l'autre côté de la rive pour être ensuite acheminés sur le marché d'Abidjan. Signalons, quec'est trèstard dans la nuit du lundi 28 juillet,aux environs de 1 heure du matin que les Forestiers ont mis la main sur la marchandise.C'est un camion de 10 tonnes qui a servi à l'enlèvement de la marchandise par la police forestière. Le chef de mission, le Lieutenant KOUAKOU Kouadio Joachim et ses éléments, ont demandé aux populations beaucoup de vigilance et unebonne collaboration afin d'aider l'administration forestière à traquer tous les indélicats qui continuent de s'adonner à cette activité punie par la loi.
C'estau Centre de Gestion d'Abidjan de la SODEFOR que s'est effectué le déchargement des bois saisis.
Signalons que cette saisie s'inscrit dans leprogramme de lutte contre l'exploitation frauduleuse de bois engagée par le Ministère des Eaux et Forêts.

Quelques images:

Lt_et_ses_agents_2.PNG SAM_3645.JPG SAM_3659.JPG

 

 

 

 
Visite des sites de commercialisation et de consommation de la viande boucanée dans le district d’Abidjan.

1C'est une visite inopinée sur les sites reconnus pour la très grande consommation et la commercialisation de gibiers dans le District d'Abidjan. L'équipe, dirigée par le colonel BEUGRE Éric, Directeur Régional des Eaux et Forêts d'Abidjan, a d'abord mis le cap dans la commune d'Abobo. Première escale, Gagnoa gare, derrière la Gendarmerie. La fouille des différents congélateurs de conservation des provisions a permis de saisir plusieurs morceaux de viandes qui devraient certainement être consommés. La marchandise a été mise sous scellée puis brûlée sous les regards des curieux et des restauratrices de cet espace. Après la saisie, les agents sont passés à la phase de sensibilisation et d'informations sur les ravages occasionnés par la fièvre Ebola qui sévit dans certains pays de la sous-région.
Des clients ont profité de cette visite des restaurants pour féliciter le Ministère des Eaux et Forêts pour son engagement dans la mise en œuvre effective de la mesure d'interdiction de commercialisation et de consommation de la viande de brousse prise par le gouvernement.
A N'Dotré, le message du Gouvernement semble avoir été entendu. Le gibier ne fait plus partie des menus proposés. Conséquence : les maquis qui grouillaient de monde sont pratiquement désaffectés par la clientèle. Le gibier a été remplacé par le poisson, l'escargot et le poulet qui n'attirent plus grand monde.
Cette désaffection de la clientèle a eu raison de la célèbre place KOBAKRO, située à quelques encablures de N'DOTRE. L'endroit qui recevait en moyenne entre 500 et 700 clients par jour n'est plus qu'une place déserte où toute activité a cessé. Même la grande place de commercialisation de gibiers du marché Gouro de SIPOREX dans la commune de YOPOUGON n'a pas échappé à la mesure d'interdiction. C'est un décor d'étals vides que les agents des Eaux et Forêts ont pu constater. Les vendeuses de gibiers, regroupées en société, ont témoigné de l'arrêt de toute activité. Cependant, elles en appellent au soutien du gouvernement pour une aide financière pour leur reconversion, vu que ce sont toutes leurs économies qu'elles ont injectées dans les stocks qui ont été détruits.
Cette tournée de sensibilisation dans les lieux de commercialisation et de consommation de gibiers est le lancement d'une série de visites inopinées qui doit permettre de mettre définitivement fin à la circulation de la viande de gibier et ainsi préserver notre pays d'une éventuelle menace d'épidémie de la fièvre hémorragique EBOLA.
Le moins que l'on puisse dire c'est que dans l'ensemble les populations sont informées de la menaced'épidémie de la fièvre hémorragique EBOLA. Mais il reste que les habitudes ayant la peau dure, certaines personnes n'ont pas encore pris la pleine mesure du risque et continuent de s'approvisionner en gibier pour la consommation.

Quelques images:

1.JPG DSC00700.JPG DSC00741.JPG DSC00761.JPG DSC00764.JPG DSC00770.JPG DSC00773.JPG DSC00780.JPG DSC00783.JPG DSC00788.JPG

 
Cérémonie de Planting d’Arbres à Ebimpé

1Un planting d'arbres, sur une parcelle de 5 ha mise à la disposition par un fils du village d'Ebimpé, dans la sous- préfecture d'Anyama, a eu lieu le samedi 24 mai 2014, dans le cadre du projet « une école, 5 ha de forêt ». Plusieurs autorités administratives, politiques et coutumières ont pris part à la cérémonie,Le Colonel Amani Denis KOUAKOU, Inspecteur des Eaux et Forêts, représentant le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Mathieu Babaud DARRET, Mme Nicole ZION Sous-Préfet d'Anyama, le maire Amidou SYLLA parrain de la cérémonie, Madame Beugré Yao GNAMIEN, représentante de Madame la Ministre de l'Education Nationale et l'Enseignement Technique.

Le Ministère des Eaux et Forêts, dans le cadre de la politique de reconstitution du couvert forestier, a décidé de poursuivre son engagement dans son projet « une école, 5ha de forêt ». Cette fois, c'est à Ebimpé que 5ha de forêt seront reboisées par les élèves de l'école primaire dudit village. Ce projet a pour objectif général, de promouvoir les plantations forestières en milieu scolaire et favoriser le développement durable sur toute l'étendue du territoire national.
Monsieur Kouachi AFFA, représentant les cadres d'Ebimpé a ouvert la série d'allocutions en exprimant toute la joie de la communauté villageoise pour le choix porté sur Ebimpé comme l'une des localités abritant le projet « une école, 5ha de foret ».
Au nom du comité d'organisation, le capitaine NASSE a remercié les autorités pour leur présence à cette cérémonie et encouragé les populations à adhérer au projet « Une école, 5ha de foret ».
Quant au chef du projet, le commandant Nicolas APATA, il a encouragé les populations à s'impliquer dans les activités de reboisement qui constituent une des solutions envisagées tant pour lutter contre la dégradation des terres et l'avancée du désert que pour améliorer leurs revenus.
Le Colonel AMANI Denis KOUAKOU, représentant le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Mathieu Babaud DARRET, s'est réjoui de la mobilisation de plus en plus importante des populations ivoiriennes pour la reconstruction du couvert forestier. Il s'est montré très heureux de voir que de plus en plus d'écoles s'engagent dans cet important projet et lancé un appel aux autres écoles à suivre l'exemple de l'Ecole Primaire Publique d'Ebimpé.
Comme dans les autres établissements qui se sont engagés dans ce projet, le club dénommé « les amis de la forêt » de l'EPP Ebimpé a été installé par le Directeur Général des Eaux et Forêts. Ce club, faut-il le rappeler, a pour rôle de pérenniser les actions au sein de la communauté d'Ebimpé.
La séance de planting s'est déroulée sur la parcelle de 5 ha offerte par Monsieur Lazare Akenon ANON, à 1 km du village. C'est un exemple qu'il faudra inviter les cadres des autres localités du pays à emboité.
Le projet « une école ,5ha de foret », permettra de reboiser 6000 ha de forêts en 5 ans en impliquant 1200 établissements, 2000 enseignants et 120 000 élèves avec un coût global de 2 785 495 000 de FCFA.

Quelques images:

1.JPG IMG_0041.JPG IMG_0065.JPG IMG_0134.JPG IMG_0163.JPG IMG_0167.JPG IMG_0218.JPG IMG_0223.JPG IMG_0242.JPG IMG_0253.JPG IMG_0266.JPG

 

 

 

 
La Direction Régionale d’Abidjan réadapte son système de contrôle routier

1Le Directeur Régional d'Abidjan, sur instructions du Directeur Général des Eaux et Forêts, a effectué une mission de terrain dans les villes relevant de sa juridiction administrative situées sur l'axe de l'autoroute de nord, le jeudi 27 Décembre 2013. Objectif de la mission : faire une reconnaissance de pistes secondaires débouchant sur l'autoroute de nord afin de réadapter le système de contrôle des produits forestiers, suite à la levée des barrages sur l'autoroute de nord. Composée de la Police Forestière et de la Direction Régionale, la mission a visité les villes de N'douci, Tiassalé et Sikensi

Lire la suite...
 
Bilan satisfaisant pour le 3è trimestre de l’exercice 2013 de la Direction Régionale d’Abidjan

SAM 6781La Direction Régionale des Eaux et Forêts d'Abidjan a tenu, le jeudi 12 Décembre 2013, de 9 h à 13 heures, dans la salle de conférence de la Mairie de Dabou, une réunion-bilan de ses activités du 3ème trimestre de l'année en cours. Les perspectives et les projections pour l'année 2014 ont été abordées. Cette rencontre, présidée par le Directeur Régional, le Colonel BEUGRE Eric, a vu la participation de tous les chefs des unités et des services de la Direction Régionale

Lire la suite...
 
Le DR d’Abidjan visite les pépinières du cantonnement de Dabou

IMG-20130927-00177En prélude à la tenue du pré atelier des Etats Généraux de la forêt qui se tiendront du 23 au 26 octobre 2013 à Dabou, le Directeur régional des eaux et forêts d'Abidjan, profitant d'une visite du site devant abriter l'atelier, a apprécié les pépinières réalisées par le cantonnement forestier de la capitale du Leboutou, le vendredi 27 septembre 2013.

Lire la suite...
 
Plus de 500 millions de francs de bois frauduleux saisis

IMG-20130925-00101.La Direction Régionale des Eaux et Forêts d'Abidjan vient d'effectuer, le mercredi 25 septembre 2013, une importante saisie de bois scié clandestinement. Outre Les préjudices écologiques qui sont inqualifiables, le manque à gagner financièrement pour le trésor public ivoirien est estimé à plus de cinq cent millions de nos francs.

Lire la suite...
 
La direction régionale d’Abidjan fait le bilan de ses activités

SAM 0362La Direction régionale des Eaux et Forêts d'Abidjan a tenu, ce mercredi 04 septembre 2013, de 10h à 15h, à Bingerville, une réunion-bilan de ses activités du 2ème trimestre de l'année en cours.La mise en œuvre des activités du 3ème trimestre a également été au menu des discussions. Cette rencontre a réuni tous les chefs de service des villes couvrant la Direction Régionale d'Abidjan. Présidée par le Directeur régional, le Colonel BEUGRE Eric,

Lire la suite...
 
Séminaire à la Direction Régionale des Eaux et Forêts d’Abidjan

drabj 1THEME : RENFORCEMENT DE CAPACITES DES AGENTS TECHNIQUES A L'UTILISATION DES TIC

Le Ministère de la fonction publique, dans l'optique d'une meilleure gestion du personnel et d'une bonne maitrise des effectifs, a crée un système informatique qui permet d'aboutir à une traçabilité de la carrière de chaque Agent. Ce système intégré de gestion des Fonctionnaires et Agents de l'Etat a pour support l'outil informatique et internet.

Lire la suite...