Drapeau-ci République de Côte d'Ivoire
Armoiries de la Côte dIvoire de 1964
image Minef sur :

Les élèves méthodistes s’impliquent dans la sauvegarde de la forêt

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

minef eleve 03Ce sont au total 400 plants d'essences locale et exotique qui ont été plantés sur 2ha par les élèves de l'Ecole méthodiste ENKO JOHN WESLEY INTERNATIONAL SCHOOL, accompagnés des responsables des Ministères des Eaux et Forêts et de

l'Education Nationale.Cette activité de reboisement s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « une école, 5ha de forêt », initié par le Ministère des Eaux et Forêts, avec l'appui du Ministère de l'Education Nationale.
Ce projet, selon le lieutenant - colonel APATA YAVO Nicholas, vise, à terme, la réalisation de 6000 ha de forêt pour une participation de 1200 établissements allant du primaire au supérieur.

A ce jour, ce sont 500 ha de reboisement qui ont été réalisés par 250 établissements.

La directrice de l'école ENKO JOHN WESLEY INTERNATIONAL SCHOOL qui a accueilli cette opération de reboisement s'est réjoui du choix de son établissement. Madame Noelle DELHOMME a indiqué que l'un des points d'ancrage de la direction des écoles méthodistes, au plan international, est de former des personnes sensibles et soucieuses de leurs responsabilités envers la planète et de leurs contributions à l'édification d'un monde meilleur .

Le Directeur de la vie scolaire du Ministère de l'Education Nationale, Monsieur EFFY M'bra Nicholas a, au nom de madame la Ministre Kandia CAMARA, affirmé tout l'intérêt de son Ministère pour ce projet qui permettra aux élèves de s'intéresser aux métiers de la forêt. C'est pourquoi, il a invité les acteurs du système éducatif à travailler en synergie pour la protection de l'environnement.

Le colonel ME Kouamé Martial, Directeur de Cabinet Adjoint, représentant Monsieur Alain – Richard DONWAHI, Ministre des Eaux et Forêts a encouragé toutes les communautés éducatives ivoiriennes à s'inscrire dans ce projet de haute portée éducative car basé sur la sensibilisation et la formation d'écocitoyens pour la survie de la forêt ivoirienne en danger. Les statistiques en effet, annoncent un taux de couverture oscillant entre 11% et 04 %. Une situation qui pourrait avoir des conséquences écologiques graves pour la Côte d'ivoire.

Les élèves ont exprimé leur enthousiasme à s'impliquer dans le processus de reboisement de la côte d'ivoire, à travers la mise en œuvre de ce projet dans leur établissement.